Fête de la nature, le 26 mai et Tournée du climat & de la biodiversité, du 26 mai au 4 juin 2024

Le Jardin de l’Arquebuse place cette année sa traditionnelle Fête de la nature sous le signe du climat et de la biodiversité. En effet, Dijon a été retenue comme ville étape de la Tournée du Climat et de la Biodiversité, une manifestation nationale portée par Météo et Climat, une association présidée par le paléoclimatologue Jean Jouzel, en partenariat avec le Museum national d’Histoire naturelle. Après Saint-Denis, Nantes, Brest, Nanterre, Lille et très prochainement Bordeaux, Avignon, Nice, Lyon, la Tournée du Climat de la Biodiversité sera présente à Dijon.

En complément des balades et des activités proposées par Dijon métropole, les « curieux de nature », auront la possibilité de participer aux ateliers proposés par la Tournée du climat et de la Biodiversité. Durant toute la journée du 26 mai, des « messagers du climat », un collectif de scientifiques et d’experts, seront présents pour expliquer les mécanismes du changement climatique et parler de ses conséquences, de plus en plus graves, mais pas irréversibles.

La Fête de la nature reste une journée festive et familiale, un moment privilégié où chacun peut échanger avec toutes celles et ceux qui agissent au quotidien au service du vivant et élargir le champ de ses connaissances.

Profitez-en pour visiter au Planétarium la nouvelle exposition gratuite « Océan, ici commence la vie ». Vous y apprendrez pourquoi Dijon, ville française la plus éloignée des mers et des océans, est engagée dans une ambitieuse politique de préservation de l’eau. Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’avenir de la biodiversité marine se joue aussi ici à Dijon.

Dans la métropole, la biodiversité est une réalité ! Contrairement aux idées reçues, ce sont aujourd’hui les villes qui abritent la plus grande diversité d’espaces de nature et de formes de vie. Ville pionnière de la transition écologique, Dijon métropole investit depuis plus de 20 ans dans une politique ambitieuse pour préserver les ressources et limiter l’impact sur les habitants des deux crises environnementales qui s’alimentent l’une l’autre : le changement climatique et l’effondrement de la biodiversité.

Revenir en haut de page