Le jardin botanique

Jachère fleurie au jardin de l'Arquebuse à Dijon
Jachère fleurie

Le jardin botanique se réinvente dans le respect d’une longue et belle histoire !

Installé sur le site actuel depuis 1833 – soit une quinzaine d’années avant la construction de la gare, il avait été fondé, en réalité, soixante ans plus tôt, en 1771, dans un autre quartier de Dijon, par Bénigne Legouz de Gerland. Les arbres les plus anciens datent précisément de 1833 (Cèdre du Liban, Sequoia géant…). Avant de devenir le repère de tous « les curieux de nature », le jardin de l’Arquebuse fut, dès le XVIe siècle, le siège de la compagnie des arquebusiers de Dijon.

En 2022, en lien avec la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin et le programme « Territoire d’Innovation – système alimentaire durable », un nouveau parcours végétal thématisé « Jardin botanique des saveurs et des cépages, des origines à demain  » a été conçu.

L’objectif est de mieux connaître les plantes, faire le lien avec son alimentation quotidienne et la manière de la produire et de la consommer, dans le cadre d’un système alimentaire durable.

Jardin botanique des saveurs et des cépages, des origines à demain

Conçu comme une balade botanique et sensorielle, ce parcours présente une grande diversité de plantes sauvages et cultivées provenant de tous les continents, interrogeant le lien vital qui relie les humains aux plantes, notamment pour leur alimentation. Cette présentation est accompagnée d’une signalétique harmonisée, simple et moderne, complétée prochainement par une offre numérique, adaptée à un public curieux de botanique.

Mettez un peu de botanique dans vos assiettes et dans vos verres !

Un cheminement qui invite le visiteur a mieux consommer la nature en considérant les plantes alimentaires à la fois comme diverses, voyageuses, savoureuses et vitales. Ce parcours donne les clefs de lecture pour comprendre et faire le choix de ce que vous mettez dans votre assiette… et dans votre verre. Les enjeux de préservation de la biodiversité, notamment des insectes pollinisateurs seront également évoqués dans ce cadre.

La conception de ce parcours est réalisée par l’équipe du Jardin de l’Arquebuse, avec l’expertise de l’Institut de la vigne et du vin Jules-Guyot de l’université de Bourgogne, du paysagiste dijonnais Vincent Mayot.

L’arboretum est conçu comme un parc à l’anglaise, avec 170 essences d’arbres locales mais aussi exotiques. Un petit ruisseau, le Raines, traverse les allées sinueuses du parc. Sur une petite île est présentée une collection unique de canards sauvages d’Europe.

La roseraie présente plus de 230 variétés de roses anciennes et modernes.

Faites une pause le long du Raines, respirez et admirez ce jardin, visitez une exposition au planétarium, à la petite ou à la grande orangerie… En cherchant bien, vous dénicherez même une prairie fleurie, des ruches et des “hôtels à insectes” !

Revenir en haut de page