Université et grandes écoles

Dijon métropole développe ses atouts en matière d’enseignement supérieur, d’innovation et de recherche, de transfert de technologie et de formation. Elle œuvre pour le rapprochement des mondes de la recherche, de l’entreprise, de l’enseignement supérieur et de la formation tant pour favoriser le développement de l’innovation que pour aider à la création d’emplois à forte valeur ajoutée.

Grand Campus

Le « Grand Campus » réunit :

  • l’université de Bourgogne,
  • le Centre Hospitalier Universitaire Dijon Bourgogne,
  • le Centre de lutte contre le cancer Georges-François Leclerc (CGFL),
  • l’Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement, Agronomique INRAE,
  • l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale INSERM,
  • le Centre Nationale de la Recherche Scientifique CNRS,
  • le Commissariat à l’Energie Atomique CEA,
  • l’Institut Agro Dijon,
  • l’École Supérieure de Commerce de Dijon BSB,
  • Sciences Po Paris campus de Dijon,
  • l’École Nationale des Greffes,
  • l’École Nationale de Gendarmerie de Dijon,
  • l’École Nationale Supérieure d’Art et de Design de Dijon,
  • l’Ecole Supérieure de Musique de Bourgogne-Franche-Comté,
  • le CESI campus de Dijon,
  • l’ESEO campus de Dijon,
  • l’ESTP campus de Dijon,
  • l’Institut Régional Supérieur du Travail Éducatif et Social IRTESS,
  • Centre régional des œuvres universitaires et scolaires CROUS.

La fin du contrat de site COMUE UBFC fin 2023 donnera lieu à une nouvelle articulation de l’enseignement supérieur de la recherche (ESR) à l’échelle de la région Bourgogne-Franche-Comté. Un schéma permettant cette coordination est en cours d’élaboration en lien avec le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI).

Acteur majeur du développement éducatif, culturel et socio-économique du territoire, l’université de Bourgogne, représente 35 000 étudiants en Bourgogne dont 31 000 à
Dijon, 2 800 personnels dont 1 500 enseignants-chercheurs et enseignants. Elle figure parmi les 600 premières universités mondiales au prestigieux classement de
Shanghai. Elle a fêté ses 300 ans en 2022.

Les six grands domaines différencient la recherche à l’université de Bourgogne :

  • aliment et environnement ;
  • apprentissage et santé ;
  • patrimoines et territoires ;
  • photonique et matériaux avancés ;
  • santé et ingénierie moléculaire ;
  • vigne et Vin.

La convention UniverCités signée avec Dijon métropole est reconduite pour l’année 2022 et Dijon métropole travaille sur une nouvelle convention plus ambitieuse, axée sur les grands projets, les filières d’excellence du territoire et l’offre de services aux étudiants et aux universitaires.

Dijon métropole soutient le doublement du Datacenter de l’université de Bourgogne par une contribution de 1,325 M€.

L’université de Bourgogne a ouvert un département universitaire d’odontologie en septembre 2022 pour répondre au manque de praticiens sur le territoire. Dijon métropole soutient le projet par une contribution de 1 M€ sur l’opération « Bâtiment Santé B4 » d’un montant total de 8,3 M€, et apporte une contribution de 0,488 M€ en phase transitoire.

AgroSup Dijon

L’Institut Agro DIJON forme des ingénieurs et des agents de l’État en agronomie, territoire et alimentation. Il accueille en 2022 1092 étudiants, et 526 collaborateurs dont 106
enseignants-chercheurs. Il a une activité importante d’appui à l‘enseignement technique agricole sur toute la France.

Il dispose d’une direction de l’enseignement à distance qui délivre des diplômes qui vont du baccalauréat au BTSA.

L’école a rejoint en 2022 l’Institut Agro qui regroupe Agrocampus Ouest et Montpellier SupAgro pour former un établissement leader sur les questions d’agriculture, d’alimentation et d’environnement et a vocation avec AgroParisTech à structurer l’enseignement supérieur
agronomique en France. Après la dominante “Connaissance et Commerces des Vins”, l’institut Agro Dijon a ouvert en septembre 2022 la dominante “Data et Numérique pour l’Agriculture et l’Alimentation » commune elle-aussi aux deux spécialités agronomie et agroalimentaire.

Polytech Dijon (ex ESIREM)

L’École d’ingénieurs en matériaux et informatique/électronique de l’université de Bourgogne accueille 723 étudiants en 2022 (+56 étudiants/2021). Elle rejoint en 2024 le réseau Polytech (15 écoles internes d’ingénieurs universitaires), et prévoit d’accueillir à terme 900 élèves sur les 4 spécialités suivantes :

  • Matériaux avec deux options :
    • Matériaux et développement durable,
    • Contrôle Non Destructif,
  • Informatique et réseaux avec 3 options :
    • Sécurité et Qualité des Réseaux,
    • Ingénierie des logiciels et intelligence artificielle,
    • Cyber-sécurité,
  • Electronique et systèmes numériques avec deux options :
    • Systèmes embarqués,
    • Objets connectés,
  • Robotique avec deux options :
    • Robotique et instrumentation,
    • Cobotique.

Dijon métropole a participé au financement de l’extension du bâtiment de 1800 m2 en 2023 à hauteur de 1 M€ tel que prévu au contrat métropolitain 2018-2021.

Burgundy school of business

Fondée en 1899 grâce à la souscription du négoce des vins de Bourgogne, l’école de commerce BSB est une grande école de management, membre de la Conférence des Grandes Écoles.

L’École de commerce BSB accueille 2450 étudiants à Dijon et 840 à Lyon dont plus de 25 % d’étudiants internationaux de 70 nationalités, 82 enseignants-chercheurs dont 44 %
internationaux.

La School of Wine & Spirits Business (SWSB) est la première institution internationale d’enseignement et de recherche entièrement dédiée au management du vin et des spiritueux. Elle accueille 160 élèves en grande majorité des étudiants internationaux et a lancé en 2022 le MSc in Sustainable Wine Tourism & Gastronomy, premier programme au monde dédié à l’œnotourisme et à la gastronomie durables.

Campus européen de Dijon – Europe centrale et orientale

Le «campus européen – Europe centrale et orientale» de Sciences Po Paris ouvert en 2001 attire à Dijon des étudiants à haut potentiel, français et internationaux, pour y suivre un cursus pluridisciplinaire en sciences sociales de deux ans, menant au Bachelor du Collège universitaire de Sciences Po et débouchant sur les études en Master à Sciences Po Paris.

En 2022, l’école a accueilli 278 étudiants, dont 190 sur site, de 32 nationalités, et une équipe pédagogique composée de près de 120 enseignants.

La convention entre Dijon métropole, la ville de Dijon et la Fondation Nationale des Sciences Politiques est reconduite en 2022.

Dijon métropole soutient aussi l’installation de Sciences Po à Maret par une contribution au CPER 2021-2027 de 2,1 M€.

Sciences Po prévoit d’accueillir 330/350 étudiants dont 220/240 sur le campus Maret.

École nationale supérieure d’art et de design de Dijon – ENSA DIJON

L’ENSA Dijon est la plus ancienne des écoles d’art en région. Elle se positionne comme un pôle d’excellence dans les domaines de l’art et du design d’espaces avec une dimension internationale forte qui contribue au rayonnement du territoire dijonnais.

En 2022, elle a accueilli 171 étudiants dont 19% d’internationaux.

Depuis 2015, un concours interne offre la possibilité à un étudiant de l’école de dessiner le visuel de la CarteCulture.

École supérieure de musique de Bourgogne-Franche-Comté

L’École Supérieure de Musique de Bourgogne-Franche-Comté, ESM BFC, a accueilli 120 étudiants en 2022.

Une convention cadre d’objectifs couvrant les années 2021 à 2023 a été signée par l’État, la Région, la ville de Dijon, Dijon métropole et le Grand Chalon. Dijon métropole cofinance à hauteur d’1 M€ l’installation d’une partie de l’ESM sur le site Maret.

Dijon métropole soutient aussi depuis 2020 l’ESM dans l’installation provisoire de son administration place Grangier.

École Nationale des Greffes

L’École Nationale des Greffes, unique école française formant l’ensemble des personnels des greffes des services judiciaires en formation initiale ou continue, a accueilli 2154 stagiaires en 2022 ainsi que 2 366 agents en formation continue.

CESI – Campus de Dijon

CESI est une École d’ingénieurs créée en 1958 par des entreprises industrielles. Elle compte aujourd’hui 26 000 étudiants à travers 25 campus sur tout le territoire national.

CESI a ouvert son campus de Dijon en 2014 localisé à Quetigny, et développe chaque année son offre de formation autour de ses programmes :

  • Programme Grande Ecole : cycle préparatoire intégré et cycle ingénieur en apprentissage (généraliste et informatique),
  • Programme Grade de Licence : Bachelor en sciences et ingénierie informatique, IA appliquée à la santé,
  • Programme Professionnel Supérieur : Bac+2, Bachelor et Bac+5 en Informatique, Marketing digital, Industrie et RH,
  • Programme Mastère Spécialisé® : Management QSE avec 2 options : RSE ou Stratégie.

CESI Dijon a accueilli 350 étudiants en 2022. Elle a participé activement avec l’Université de Bourgogne à la mise en œuvre et l’animation du DU Intelligence Artificielle Santé lancé en 2020.

Le 1er Bachelor Grade de Licence en IA santé en France, créé par CESI à Dijon, a été habilité par la CTI en 2022 avec un démarrage prévu en 2023.

Les équipes CESI Dijon sont pleinement engagées dans le domaine du numérique et de l’IA appliquée à la santé avec des projets de recherche déjà en cours, mais également une participation active à différents évènements : Datathon IA4Care, Forum IA4Care, Journée de l’Étudiant Ingénieur en Santé.

Enfin, le démarrage du cycle ingénieur spécialité informatique en apprentissage est prévu en 2023, avec une option possible en dernière année, dont Data Scientist & Big Data, 3D Réalité Augmentée / Réalité Virtuelle, Cybersécurité, Robotique…

L’école prévoit d’accueillir 1000 élèves en 2026 dont environ 400 élèves ingénieurs en s’installant sur le « Campus # 2 ».

ESTP Paris – Campus de Dijon

L’ESTP Paris a ouvert un nouveau campus sur Dijon en septembre 2019 qui accueille la formation Ingénieurs de l’ESTP Paris, plus spécifiquement orientée autour de la construction de la ville intelligente et décarbonée (134 élèves ingénieurs en 2022 – 300 élèves à terme).

L’ESTP Paris campus de Dijon a pris la direction du Campus des Métiers et des Qualifications « Energie et Construction : vers des villes intelligentes et bas carbone »
en novembre 2021.

Une chaire « Ville intelligente et décarbonée » est prévue en 2023 ainsi qu’un Bachelor Manager de la construction, avec l’option « construire la ville intelligente
et décarbonée » à la rentrée 2023.

ESEO – Campus de Dijon

L’École d’ingénieurs généralistes dans le domaine des Nouvelles Technologies a ouvert, en septembre 2020 à Dijon, son 3e campus après ceux d’Angers et de Paris. Après avoir proposé pendant plus de 12 ans un cycle préparatoire et international sur deux ans au lycée Notre Dame, l’Eseo offre aux étudiants l’ensemble de la formation : Cycle Préparatoire Technologique et International et Cycle Ingénieur.

L’Eseo s’est installée en 2021 avec l’ESTP Paris sur le campus métropolitain (rue Sully-Espalanade Berthaut).

Ce nouveau campus de 10 000 m2 situé sur le campus universitaire, rue de Sully regroupe les deux écoles d’ingénieur ESEO et ESTP dans un même bâtiment, ce qui est une 1ère en France. Les deux écoles développent un partenariat fort : partage d’un même campus et collaborations enseignement / recherche sur des thématiques où les deux écoles sont complémentaires, telles que la Ville intelligente et durable. Les écoles comptent environ 250 étudiants actuellement et 800 étudiants à terme. Ce projet fait partie du contrat métropolitain
2018-2021 (25 M€ investis par Dijon métropole et la Région dans un bâtiment innovant (connectivité et performance énergétique)). Dijon métropole accompagne par ailleurs le développement des deux écoles à travers une convention de partenariat signée en 2018 et une convention d’objectifs et de moyens pour les années 2018 à 2022 qui a été renouvelée pour les années 2023 à 2027.

L’École de gendarmerie

L’École de Gendarmerie de Dijon créée en 2016 sur le site de l’ancienne base aérienne 102, fonctionne à pleine capacité depuis 2020 avec 9 compagnies d’instruction formant
les futurs gendarmes (8 mois de formation) et gendarmes adjoints volontaires (13 semaines de formation).

En 2022, ce sont 1 732 élèves formés à l’école. L’école assure également la formation continue au niveau national de gendarmes agents de police judiciaire en recyclage et de tous les gradés de toutes les subdivisions d’armes (gendarmerie départementale, gendarmerie mobile, garde républicaine) au sein du Centre National de Formation à la Sécurité Publique (CNFSP), soit 3 582 stagiaires en 2022. L’École a vocation à devenir
un centre français de référence de la formation aux métiers de la sécurité.

Elle est née du prolongement de l’ancien établissement le CFA La Noue qui avait plus de 40 ans.

école des métiers_2020_ville de Dijon_PHB_2988_

L’école forme les jeunes et moins jeunes (+ de 30 ans) à travers un parcours qui conduit à l’excellence et les amène au plus haut niveau, selon leurs motivations et envies. En leur donnant les moyens de préparer des concours régionaux ou nationaux, ils se forment surtout pour être reconnus dans leur métier.

L’École des Métiers est un établissement interprofessionnel où se préparent des cursus, du préapprentissage au BTS, dans les secteurs tels que l’hôtellerie-restauration, l’optique, les métiers de l’alimentation comme la boulangerie, la pâtisserie, la charcuterie et la boucherie, l’automobile avec la carrosserie, la peinture et la mécanique, la fleuristerie, la coiffure, la couture.

Tout savoir sur les apprentissages, la formation continue, les chantiers d’insertion

La transmission des savoirs professionnels est assurée par des enseignants qualifiés qui sont avant tout des professionnels encore en activité ou recrutés à temps plein, avec une vraie pédagogie de l’alternance.

L’établissement est doté d’un pôle développement en charge de l’adéquation entre besoin en compétences et développement de titres professionnels et CQP (certificat de qualification professionnelle). La formation dispensée ne se limite pas à l’apprentissage mais va bien plus loin dans le cadre des formations tout au long de la vie, notamment à destination des adultes

L’École des Métiers-Dijon Métropole accueil également tous les ans une centaine de jeunes en grande difficulté (reconnaissance AGEFIP) pour les aider à surmonter leur handicap grâce à un parcours personnalisé. Leur résultat est identique à celui de l’ensemble des filières de notre établissement, soit plus de 80 % de réussite à l’examen chaque année.

Des piliers de l’agroalimentaire

Dijon forme les professionnels de toute la filière agroalimentaire. Lycées agronomiques, écoles hôtelières, écoles d’ingénieurs, instituts et formations supérieures spécialisées offrent aux étudiants une large palette de formations diplômantes :

  • L’Institut Agro Dijon, école d’ingénieurs en agronomie et en agroalimentaire. Cette grande école fait partie des meilleurs établissements français dédiés à ces domaines.
  • La Burgundy School of Business de Dijon (anciennement groupe ESC Dijon) a été fondée en 1899, au cœur même de la ville. L’implantation à Dijon fait sens pour cette école qui a développé sa « School of wine and spirits business » et propose des masters spécialisés dans le management et le commerce des vins et spiritueux.
  • L’institut universitaire de la vigne et du vin Jules Guyot, créé en 1992, fait partie intégrante du campus de l’université de Bourgogne-Franche-Comté. Il dispense des formations d’excellence à des étudiants venus du monde entier, dans les domaines de la viticulture, de l’œnologie, du commerce des vins et de l’œnotourisme.
  • Le master LEACA (Langues Étrangères Appliquées au Commerce et aux Affaires). Depuis 2017, ce master propose une spécialité « Marchés de la gastronomie et de l’agroalimentaire », à l’Université de Bourgogne. Le master est accessible en formation initiale, en formation continue et offre la possibilité de suivre la formation en alternance.
  • 2 lycées hôteliers à Dijon : le lycée le Castel et le lycée privé Saint Bénigne.

Une chaire Unesco consacrée aux traditions du vin

L’Université de Bourgogne-Franche-Comté abrite depuis 2007 la seule chaire Unesco au monde spécialisée dans l’étude des cultures et des traditions du vin. Cette chaire est basée à l’institut Jules Guyot de la vigne et du vin, sur le campus de l’université de Bourgogne-Franche-Comté à Dijon. Elle associe 14 universités ou grandes écoles françaises, 21 européennes et 18 ailleurs dans le monde.

Pour situer l’université et les écoles d’enseignement supérieur

Revenir en haut de page